Le diagnostic de nos experts

Maîtriser son impatience avec les fleurs de Bach

L'impatience peut générer de la colère, de la nervosité et de l'irritabilité, créant ainsi un état de stress et de tension dans le corps. Apprenez à canaliser vos émotions grâce aux bonnes fleurs de Bach.

Sommaire

Votre routine

Impatiente

Fleur de Bach Impatiente bio

Etat : je suis toujours pressé et/ou je manque de patience / je reproche aux autres de travailler trop lentement

Voie orale : Si vous prenez 1 seule fleur : 2 gouttes, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. Si vous prenez plusieurs fleurs (entre 2 et 7) : 4 gouttes du mélange, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. A prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

En soutien de votre routine

Hêtre

Fleur de Bach Hêtre bio

Etat : je manque de patience ce qui me rend facilement irritable

Voie orale : Si vous prenez 1 seule fleur : 2 gouttes, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. Si vous prenez plusieurs fleurs (entre 2 et 7) : 4 gouttes du mélange, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. A prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

Prunus

Fleur de Bach Prunus bio

Etat : je suis souvent tendu et j'ai peur de ne pas pouvoir me maîtriser

Voie orale : Si vous prenez 1 seule fleur : 2 gouttes, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. Si vous prenez plusieurs fleurs (entre 2 et 7) : 4 gouttes du mélange, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. A prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

Verveine

Fleur de Bach Verveine bio

Etat : je suis en colère à cause des injustices dans la société autour de moi et/ou au niveau mondial

Voie orale : Si vous prenez 1 seule fleur : 2 gouttes, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. Si vous prenez plusieurs fleurs (entre 2 et 7) : 4 gouttes du mélange, 4 fois par jour minimum, réparties dans la journée. A prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

Le diagnostic établi par nos experts se base sur les réponses données aux questions posées, et ne peut pas prendre en compte des facteurs externes supplémentaires. Ce diagnostic ne remplace pas une consultation chez un professionnel de santé. Pensez à demander un avis médical !


Nos experts vous accompagnent

1. Questions-réponses avec Marina

Marina Ponsolle, conseillère agréée en fleurs de Bach, répond à vos questions sur l'impatience et vous présente sa routine fleurs de Bach :

  • Qu'est-ce que l'impatience ?
  • Quels sont les causes de l'impatience ?
  • Comment gérer l'impatience au quotidien ?
  • Comment calmer l'impatience grâce aux fleurs de Bach ?
  • Comment prendre les fleurs de Bach ?

2. Tout comprendre avec Marina, conseillère agréée en fleurs de Bach

Marina Ponsolle décrypte pour vous le sentiment d'impatience et vous présente les quatre fleurs de Bach les plus adaptées.

Qu'est-ce que l'impatience ?

L’impatience, désigne le fait de manquer de patience face à quelqu’un ou face à une situation. Il y a cette idée qu’on ne peut pas s’empêcher d’être en action et en mouvement.

Dans la gestuelle, cela se voit : on peut avoir des gestes brusques, maladroits, gigoter dans tous les sens, avoir des fourmillements qui font bouger les jambes, etc.

D’un point de vue émotionnel, l’impatience crée une forme de nervosité et de colère, que l’on peut traduire par de l’irritation, de l’agacement, ou encore de l’exaspération.

La tendance à l’impatience peut être très ponctuelle (ex : je suis coincé dans les bouchons, alors que j’ai un RDV), ou s’installer dans le temps et devenir un trait de personnalité.

L’impatience peut être source de stress, qu’il sera bon d’apaiser pour éviter d’être toujours sur le qui-vive et sous tension.

Quelles sont les causes de l'impatience ?

Facteurs personnels

L’impatience peut faire partie d’un trait de personnalité, lorsqu’on se dit par exemple « j’ai toujours été impatient ».

On peut également avoir une tendance naturelle à s’enthousiasmer et se réjouir d’avance de vivre telle ou telle chose.

La peur de rater quelque chose, ce qu’on appelle en anglais « the fear of missing out » peut aussi expliquer une tendance à l’impatience. Par peur de manquer un événement, on peut avoir tendance à se presser et à ressentir une forme d’angoisse si on ne vit pas le plus de choses possibles.

Facteurs externes

L’impatience peut également provenir d’une exigence qu’on s’impose vis-à-vis des autres. On peut se mettre la pression si certaines personnes ont des attentes élevées envers nous, ou encore si on a peur de louper une échéance.

L’impatience se ressent ainsi particulièrement lorsqu’on a peur d’être en retard à un RDV ou lors d’un moment où l’on compte sur nous.

Quels sont les effets de l'impatience ?

L’impatience peut avoir un impact sur :

  • La santé mentale : en créant un stress intérieur très fort, des émotions plutôt intenses et désagréables, comme de la colère et de l’irritabilité.
  • Les relations interpersonnelles : si les autres vous agacent par leur lenteur ou leur manque d’organisation, il est fort probable que vous finissiez par le faire savoir. Cela peut créer des conflits, et une tendance à la solitude, soit parce que vous allez naturellement faire les choses seul, soit parce que, inconsciemment, votre impatience peut participer à faire fuir les autres.
  • La productivité et les résultats : l’impatience peut être le lit d’erreurs d’inattention, parce qu’on s’est un peu trop précipité par exemple.

Différentes formes d’impatience

L’impatience se retrouve dans toutes les sphères de vie comme :

  • Le milieu professionnel : si vous jugez certains collègues, procédures ou décisions trop lentes, ou encore si une deadline se rapproche et que cela génère du stress et de l’impatience.
  • Les relations personnelles : notamment si vous avez des attentes élevées ou des décisions importantes à prendre dans votre couple ou avec vos amis.
  • Les objectifs personnels : on peut avoir tendance à se mettre la barre haute et à se fixer des objectifs sportifs ou professionnels, qui créent une forme d’impatience lorsqu’on ne les atteint pas facilement.

Comment gérer l'impatience au quotidien ?

Comment éviter de se sentir impatient lorsque les choses ne vont pas assez vite ?

Le meilleur exercice que vous pouvez faire est de revenir à la respiration, en vous concentrant plusieurs minutes sur votre inspiration, puis votre expiration. Cela permet de calmer le système nerveux central, mais aussi de vous concentrer sur autre chose que la chose ou la personne, qui ne va pas assez vite.

Enfin, lâcher-prise et prendre du recul sur la situation peut également vous aider : est-ce finalement si grave que cela, si les choses ne vont pas aussi vite que vous l’auriez souhaité ?

Quelles sont les techniques de relaxation pour apaiser l'impatience ?

Si vous sentez que votre nervosité et votre impatience ont besoin d’être « libérées » en faisant du sport à haute intensité, alors faites-le !

Cependant, pour travailler votre rapport au temps, il serait très intéressant de favoriser des activités douces, qui n’ont aucun objectif ou stress : cela peut être une balade en forêt, de la gym douce, du pilates…

Comment apprendre à prendre du recul et à être plus patient ?

L’impatience est une émotion, voire un trait de personnalité difficile à gérer, parce qu’elle entraîne des émotions assez envahissantes, qui prennent généralement beaucoup de place.

Le fait d’en prendre conscience permet déjà de prendre du recul. Pour vous aider à relativiser, vous pouvez vous entraîner à lister 5 avantages à ce qu’un projet ou une situation prenne du retard ou n’avance pas suffisamment vite pour vous.

Comment cultiver la patience face aux injustices dans la société ?

La fleur de Bach Verveine agit spécifiquement sur ces sujets de société qui n’avancent pas assez vite, et qui génèrent de la colère et une injustice collective.

Dotée d’une tige forte et robuste, elle donne cependant de toutes petites fleurs. Son message botanique est d’utiliser cette énergie de colère au bon endroit, afin de lutter de manière plus optimale pour les sujets sociétaux qui nous tiennent vraiment à cœur.

C’est ce que je vous inviterai à faire pour tous les sujets sociétaux qui vous tiennent à cœur, et pour lesquels vous ressentez une vague de colère et d’impatience arriver : mettre votre énergie au bon endroit.

Comment calmer l'impatience grâce aux fleurs de Bach ?

Impatiente : pour ralentir le rythme

La fleur de Bach incontournable en cas d’impatience, c’est… l’Impatience (Impatiens) !

Elle aide lorsque :

  • Vous êtes pressé et que vous avez tendance à aller plus vite que la musique, quitte à faire des erreurs d’inattention et à trop vous précipiter.
  • Vous travaillez avec des gens que vous jugez lents : vous pouvez avoir tendance à préférer travailler seul, car au moins, vous êtes libre de gérer votre timing.
  • Vous faites face à de la solitude, qu’elle soit subie ou voulue, par impatience (soit parce que les gens ont du mal à suivre votre rythme, soit parce que vous vous isolez naturellement pour avancer plus vite).

L’Impatience aide à faire preuve de plus de compréhension vis-à-vis du rythme plus lent des autres.

Elle aide à mieux prendre votre temps, voire apprécier vivre sur un rythme plus « normal ». D’une vie où il faut que tout aille vite, on adopte un comportement plus détendu, pour soi et les autres, et on reprend plaisir à vivre tranquillement.

Hêtre : compréhension et bienveillance

Si par impatience, vous avez tendance au jugement, à la critique, voire à une forme d’intolérance vis-à-vis des gens que vous trouvez lent, la fleur du Hêtre (Beech) sera idéale.

Elle aide à faire preuve de plus de compréhension et de bienveillance à l’égard de tous les autres schémas de vie ou de pensées qui ne vont pas assez vite selon nous.

Prunus : pour rester zen

Le Prunus (Cherry Plum) est utile dans les moments où l’impatience pourrait vous faire exploser et perdre votre sang-froid.

C’est notre fleur « anti-pétage de plomb », qui apaise lorsqu’on sent qu’on pourrait s’emporter, ou faire une remarque désagréable à quelqu’un par exemple.

Verveine : pour mettre son énergie au bon endroit

La Verveine (Vervain) s’utiliserait dans un cas de figure bien précis de l’impatience : si vous trouvez que des injustices collectives, et des gros sujets de société qui vous tiennent à cœur n’avancent pas assez vite.

Elle invite à mettre son énergie au bon endroit, et à faire preuve de plus de tolérance et de patience face à ces sujets d’injustice collective.

Comment prendre des fleurs de Bach ?

Les fleurs de Bach sont sans danger, sans risque de toxicité, ou de surdosage. Il n’y a aucune interaction médicamenteuse, ce qui fait que vous pouvez les utiliser en parallèle de n’importe quel autre traitement allopathique ou naturel.

Elles ne présentent aucune contre-indication, si ce n’est les personnes en sevrage d’alcool ou allergiques à l’alcool, car les élixirs floraux en contiennent pour la conservation.

Si vous prenez 1 seule fleur : 2 gouttes, 4 fois par jour au minimum, réparties dans la journée. À prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

Si vous prenez plusieurs fleurs (entre 2 et 7) dans un flacon personnalisé : 4 gouttes du mélange, 4 fois par jour au minimum, réparties dans la journée. À prendre pures en bouche, ou dans un verre d’eau.

Durée d’utilisation : s’il s’agit d’émotions ponctuelles, vous pouvez prendre vos fleurs de Bach seulement quelques jours, jusqu’à amélioration. Si vos problématiques émotionnelles sont plus intenses et présentes depuis longtemps, il serait intéressant de prendre les fleurs au moins 3 à 4 semaines.