Le diagnostic de nos experts

Quelles plantes pour atténuer mes règles douloureuses ?

Les règles douloureuses concernent de nombreuses femmes qui peuvent alors se tourner vers les plantes pour les atténuer et retrouver l’équilibre féminin. Découvrez quelle routine naturelle adopter contre les douleurs menstruelles afin de gagner en confort de vie.

Sommaire

Votre routine

extrait d'Achillée millefeuille

Extrait d'Achillée millefeuille bio

Cure de 3 semaines

Voie orale : du 14ème jour au 1er jour des règles suivantes, prendre 20-25 gouttes diluées dans un verre d'eau, 3 fois par jour.

extrait de Propolis

Extrait de Propolis bio

Usage ponctuel

Voie orale : 20 gouttes par jour diluées dans un verre d'eau les jours de douleurs.

huile essentielle basilic exotique

Huile essentielle de Basilic exotique

Usage ponctuel

Massage : appliquer en massage sur le bas ventre 3 gouttes d'huile essentielle dans une 1/2 cuillère à café d'huile végétale de Macadamia ou Calophylle. Appliquer 2 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes (3-4 jours).

En soutien de votre routine

extrait de reine des prés

Extrait de Reine des prés bio

Usage ponctuel

Voie orale : 30 à 40 gouttes diluées dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour lors des jours douloureux. Déconseillé aux personnes hypersensibles aux dérivés salicylés.

extrait de grande camomille

Extrait de Grande camomille bio

Cure de 3 semaines

Voie orale : 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau, 3 fois par jour, pendant 3 semaines. En cas de stress associé aux douleurs, pour favoriser la relaxation et la bonne circulation.

Le diagnostic établi par nos experts se base sur les réponses données aux questions posées, et ne peut pas prendre en compte des facteurs externes supplémentaires. Ce diagnostic ne remplace pas une consultation chez un professionnel de santé. Pensez à demander un avis médical !


Nos experts vous accompagnent

1. Questions-réponses avec Céline

Céline Hovette, praticienne naturopathe, répond à vos questions sur les règles douloureuses et vous présente sa routine produit :

  • Règles douloureuses : quels sont les symptômes ?
  • Pourquoi les règles sont-elles douloureuses ?
  • Comment soulager les règles douloureuses naturellement ?

2. Tout comprendre avec Céline, praticienne naturopathe

Céline Hovette décrypte les causes sous-jacentes des règles douloureuses, les symptômes, les facteurs de risque et les différentes approches naturelles pour soulager efficacement la douleur des règles.

Règles douloureuses : de quoi parle-t-on ?

Définition et symptômes

Les règles douloureuses, également connues sous le terme de dysménorrhée, peuvent être une expérience particulièrement inconfortable pour de nombreuses femmes.

Les règles douloureuses sont fréquentes chez de nombreuses femmes en âge de procréer. Bien que fréquentes, il est important de ne pas considérer ces douleurs comme normales, car elles pourraient cacher des problématiques plus sérieuses.

Parmi les désagréments rencontrés on retrouve :

  • des crampes utérines (abdominales) ;
  • des douleurs lombaires ;
  • des maux de tête ;
  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • de la fatigue ;
  • des troubles gastro-intestinaux légers ;
  • une sensibilité des seins ;
  • des changements d'humeur tels que l'irritabilité ou la tristesse.

Il est important de noter que l'intensité des règles douloureuses peut différer considérablement d'une femme à l'autre.

Quand consulter un médecin ?

Il est essentiel de consulter un médecin dans les cas suivants :

  • Si les douleurs menstruelles deviennent subitement très intenses et différentes de ce que vous avez ressenti auparavant.
  • Si les crampes deviennent de plus en plus sévères et ne répondent pas aux méthodes habituelles de soulagement de la douleur.
  • Si les symptômes ont un impact significatif sur votre vie quotidienne et vos activités habituelles.
  • Si vous avez des saignements menstruels excessivement abondants nécessitant un changement fréquent de tampon ou de serviette.
  • Si vos règles durent anormalement longtemps (plus de sept jours).
  • Si vous présentez d'autres symptômes inhabituels, tels que des pertes vaginales malodorantes, de la fièvre ou des douleurs pelviennes en dehors de la période menstruelle.
Quand les règles douloureuses cachent une problématique sérieuse

L'endométriose est une condition médicale courante qui peut être responsable de règles douloureuses chez certaines femmes. Elle se caractérise par la présence anormale de tissu ressemblant à la muqueuse utérine (endomètre) en dehors de l'utérus, généralement dans la cavité pelvienne. Pendant le cycle menstruel, ce tissu ectopique réagit également aux hormones, provoquant des saignements et des inflammations. Cela peut entraîner des douleurs intenses, des adhérences et des kystes dans la région pelvienne.

Les polypes, mais aussi la présence de fibromes peuvent également être impliqués dans la survenue des règles douloureuses. Il est donc important de ne pas banaliser la douleur et de consulter un médecin pour une évaluation approfondie et une prise en charge adaptée.

Pourquoi les règles sont-elles douloureuses ?

Parmi les causes des règles douloureuses, on trouve principalement les contractions de l’utérus pendant le cycle menstruel. Ces contractions visent à expulser la couche de l'endomètre (muqueuse utérine) qui s'est épaissie pour accueillir un éventuel embryon. L'élimination du sang et des débris du tissu endométrial se produit ensuite par le col de l'utérus et le vagin.

Cependant, lorsque ces contractions deviennent trop intenses, elles peuvent restreindre la circulation sanguine vers l'utérus, provoquant ainsi des douleurs. De plus, certaines femmes produisent en excès des prostaglandines, des substances chimiques qui favorisent les contractions utérines, en quantité plus élevée pendant les règles, ce qui peut amplifier la douleur.

Certaines femmes sont plus susceptibles de souffrir de règles douloureuses en raison de facteurs de risque tels que :

  • L'âge : les jeunes femmes ont tendance à éprouver des règles douloureuses plus fréquemment, car leur utérus est encore en développement.
  • Historique familial : si d'autres femmes de votre famille ont souffert de dysménorrhée, vous êtes plus susceptible de développer des règles douloureuses.
  • Tabagisme : cela peut augmenter le risque de règles douloureuses.
  • Début précoce de la puberté : les filles qui ont eu leurs premières règles à un jeune âge sont plus susceptibles de souffrir de dysménorrhée.
  • Flux menstruel abondant : les femmes ayant des règles abondantes peuvent être plus sujettes à des douleurs intenses pendant les règles.

Règles douloureuses et pilule contraceptive

La pilule contraceptive est souvent recommandée pour son action sur les règles douloureuses. Elle agit en supprimant le cycle ovulatoire. En empêchant l'ovulation, la pilule réduit le niveau de prostaglandines, responsables des contractions utérines douloureuses pendant les règles. De ce fait, les crampes et les douleurs associées aux règles sont significativement atténuées, voire complètement supprimées chez certaines femmes.

Cependant, il est important de noter que la pilule contraceptive n'est pas un traitement en soi pour les règles douloureuses, car elle ne s'attaque pas à la cause sous-jacente du problème. Elle masque simplement les symptômes en supprimant le cycle menstruel. Par conséquent, si les règles douloureuses sont causées par une condition médicale sous-jacente telle que l'endométriose ou les fibromes utérins, la pilule contraceptive ne résoudra pas le problème à long terme mais le masquera.

Règles douloureuses et alimentation

L'alimentation joue un rôle crucial dans la survenue des règles douloureuses. Certains aliments peuvent aggraver les symptômes, notamment ceux riches en gras saturés, en acides gras trans, en sucre raffiné et en glucides simples, qui peuvent augmenter l'inflammation et intensifier les crampes.

Réduire la consommation de caféine peut également aider, car elle peut restreindre la circulation sanguine vers l'utérus.

Une consommation excessive de sel peut causer une rétention d'eau, aggravant ainsi les ballonnements et la lourdeur.

En revanche, les antioxydants présents dans les fruits et légumes colorés peuvent aider à réduire l'inflammation, tandis que les acides gras oméga-3 présents dans les poissons gras, les noix et les graines de lin ont des propriétés anti-inflammatoires et peuvent soulager les douleurs.

Une bonne hydratation est également essentielle pour atténuer les symptômes de rétention d'eau et de ballonnements. Ajuster son régime alimentaire peut donc être bénéfique pour apaiser les règles douloureuses.

Comment soulager les règles douloureuses naturellement ?

Une routine naturelle

L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium) qui est couramment utilisée en phytothérapie pour soulager les règles douloureuses. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires qui aident à réduire la douleur associée aux règles. Son effet antispasmodique détend les muscles utérins pour soulager les contractions excessives, et elle possède également une action de régulation hormonale pour un meilleur équilibre hormonal pendant le cycle menstruel. Aussi, son action astringente est intéressante pour réduire les saignements menstruels excessifs.

La posologie recommandée est de 20-25 gouttes d'extrait de plante diluées dans un verre d'eau, trois fois par jour, du 14e jour du cycle au 1er jour du cycle suivant (le 1er jour du cycle étant le premier jour des règles).

L’extrait de Propolis peut venir compléter l’action de l’Achillée millefeuille de par ses effets anti-inflammatoires et analgésiques, qui peuvent aider à atténuer les symptômes de douleur associés aux règles douloureuses. Il est recommandé de prendre 20 gouttes par jour, sous forme de cure, diluées dans un verre d'eau, spécifiquement les jours où les douleurs menstruelles sont présentes.

L'huile essentielle de Basilic exotique (Ocimum basilicum ct methylchavicol) peut être bénéfique pour soulager les règles douloureuses lorsqu'elle est utilisée en massage du bas ventre. Elle possède des propriétés antispasmodiques qui détendent les muscles de l'utérus, réduisant ainsi les contractions excessives et douloureuses responsables des douleurs menstruelles. Son action relaxante contribue à réduire le stress et les tensions liées à la dysménorrhée.

L'application ciblée de l'huile essentielle sur la zone concernée permet un soulagement rapide et spécifique des symptômes de douleurs menstruelles. Appliquez 3 gouttes d'huiles essentielles diluées dans une demie cuillère à café d’huile de Macadamia ou de Calophylle, en massage du bas ventre 2 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes, soir 3 à 4 jours.

Deux extraits de plantes peuvent venir compléter cette routine

Tout d’abord, l’extrait de Reine des prés (Filipendula ulmaria). Ses intérêts résident dans ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, qui réduisent l'inflammation et apaisent la douleur menstruelle. De plus, la reine des prés agit comme un relaxant musculaire, soulageant les contractions douloureuses de l'utérus pendant les règles.

La posologie recommandée est de prendre 30 à 40 gouttes d’extrait de Reine des prés, 2 à 3 fois par jour, uniquement pendant les jours douloureux du cycle menstruel. Cependant, il est essentiel de noter que cette plante contient des dérivés salicylés similaires à ceux de l'aspirine, ce qui la rend inappropriée pour les personnes hypersensibles ou allergiques à l'aspirine ou aux dérivés salicylés.

Enfin, l’extrait de Gande camomille (Tanacetum parthenium) pour soulager les règles douloureuses, surtout en cas de stress associé. La posologie recommandée est de 20 à 25 gouttes diluées dans un verre d'eau, trois fois par jour, sur une période de trois semaines pour améliorer la circulation sanguine vers la région pelvienne et soulager les douleurs menstruelles.

Les règles douloureuses peuvent être inconfortables et indiquer des problèmes de santé sous-jacents. Outre les traitements médicaux comme la pilule contraceptive, des approches naturelles comme les extraits de plantes, une alimentation équilibrée et les huiles essentielles peuvent apporter un soulagement. En combinant différentes approches, il est possible d’améliorer cette problématique et de retrouver un bien-être global pendant la période menstruelle.

Les conseils en plus

Carole Prost, naturopathe, vous donne quelques conseils supplémentaires.

Parmi les extraits de plantes disponibles, citons par exemple l’Achillée Millefeuille qui apaise les crampes abdominales, particulièrement concentrée en lactones sesquiterpéniques et flavonoïdes. Nous avons aussi le Gattilier qui possède des propriétés antispasmodiques et permet tout à la fois d’agir sur les règles abondantes et d’aider à maintenir un bien-être psychologique pendant la période de menstruation.

Moins connu mais tout aussi intéressant, le bourgeon de Framboisier est un extraordinaire régulateur du cycle féminin.

Aussi, pour apaiser les spasmes pendant les règles, la bromélaïne extraite de l’ananas possède des propriétés anti-inflammatoire et anti-oedème, et permet donc de calmer rapidement les douleurs.

Bibliographie :
- L'aromathérapie et ses alliés naturels, de Claude Bourry et Laurence Lebrun
- Se soigner par les plantes, de G-Corjon