Raconte-moi le romarin !

Mis à jour le
BLOG_Romarin

L’herbe aux troubadours, l’arbre de Marie, la rose de mer, la rose des marins, la rose marine… Vous connaissez ? Tous ces noms pour un arbrisseau méditerranéen bien connu : le romarin officinal.

Partons à sa découverte...

Sommaire

Que dit-on du romarin ?

Un peu de botanique

Le romarin officinal (Rosmarinus officinale) appartient à la famille botanique des Lamiaceae, comme le thym et la lavande.

A l’état sauvage, on trouve le romarin dans le pourtour méditerranéen. Il aime les lieux arides et ensoleillés, comme les garrigues ou les maquis.

Ce petit arbuste se reconnaît à son feuillage persistant, ses fleurs violacées et son odeur camphrée.

Cette plante aromatique au parfum subtil et envoûtant me transporte toujours avec délice dans la garrigue provençale.

Les romarins en fleurs, un vrai plaisir visuel et olfactif. Idéalement, le romarin se cueille juste avant la floraison, période où il possède le plus de parfum.

Un peu d'histoire !

Comme beaucoup de plantes aromatiques, le romarin possède des propriétés médicinales, découvertes par les hommes au fil des siècles.

Les Grecs se confectionnaient des couronnes de romarin pour renforcer la mémoire et stimuler l’intellect.

Au Moyen-Âge, il était l’un des ingrédients du vinaigre des 4 voleurs pour se protéger de la peste.

Petites anecdotes !

En 1370, d’après une légende, Elisabeth la reine de Hongrie, malgré ses 72 ans, aurait conservé toute sa beauté juvénile, grâce à la célèbre Eau de Hongrie, réalisée à base de fleurs de romarin.

Les Grecs avaient raison : le romarin stimule la mémoire !

C’est assez fascinant, plusieurs études scientifiques démontrent des résultats remarquables des effets de l’huile essentielle de romarin sur la mémoire. Selon les travaux du Dr Mark Moss, le seul fait de renifler de l’huile essentielle de romarin officinal à 1.8 cineole augmenterait la mémoire !

En quoi le romarin peut-il nous être utile ?

En herboristerie traditionnelle

Pris en infusion ou en décoction, les feuilles sont un véritable chasseur de toxines et draineur du foie.

En cosmétique

On utilise une macération des feuilles dans l’alcool ou le vinaigre pour prévenir la chute des cheveux, c’est un tonique du cuir chevelu.

En cuisine

Les feuilles de romarin sont idéales pour parfumer vos plats. N’hésitez pas à les utiliser fraîches, la puissance de son goût sera beaucoup plus forte. Le romarin se marie à merveille avec l’agneau ou le poulet rôti.

Ses fleurs sont comestibles, elles se dégustent crues. Leur saveur douce parfumera une salade printanière par exemple…

En aromathérapie

L’huile essentielle de romarin un des joyaux de la Méditerranée ! La distillation des rameaux feuillés donne une huile essentielle puissante et subtile.

Selon le lieu de récolte, l’huile essentielle de romarin aura une composition chimique ou un chémotype très différent.

  • En France plus exactement en Provence, le romarin sera riche en camphre.

L’huile essentielle de romarin officinal à camphre aura des propriétés anti-inflammatoires pour soulager les contractures musculaires ou les crampes.

> À utiliser seulement en usage externe.

  • En Corse ou en Sardaigne, le romarin sera riche en verbénone.

L’huile essentielle de romarin officinal à verbénone aura des propriétés antispasmodiques, cholagogues et hépatodrainantes.

> Idéale pour les troubles digestifs, le foie et pour éliminer les toxines.

  • Enfin au Maroc, il sera riche en 1,8 cinéole.

L’huile essentielle de romarin officinal à 1,8 cinéole aura des propriétés antitussives et expectorantes.

> Très efficace pour soulager les affections respiratoires.

Comment utiliser le romarin ?

Synergies aromatiques avec l’huile essentielle de romarin

> En diffusion pour mieux respirer :

  • 5 gouttes d’huile essentielle de romarin à 1,8 cinéole + 2 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre+ 2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine

> En massage pour les sportifs après l’effort pour éviter les crampes :

  • Mélanger 1ml d’huile essentielle de romarin à camphre + 1 ml d’huile essentielle de lavandin + 9 ml d’huile végétale de macadamia

> Par voie orale pour une détox du foie au printemps par exemple :

  • 1 goutte d’huile essentielle de romarin à verbénone + 1 d’huile essentielle de citron sur un comprimé neutre ou du miel (21 jours maximum)

Précautions d’emploi : les huiles essentielles de romarin sont interdites aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans

En complément avec des extraits de plantes fraîches

Pour stimuler la mémoire, l'huile essentielle de romarin à cinéole à renifler directement au flacon et faire des cures d’extrait de plante de ginkgo biloba (1 mois à renouveler au besoin).

Un Roll’on concentration et confiance en soi

Dans un flacon roll’ on de 10 ml mélanger :

  • 10 gouttes d’huile essentielle de romarin 1,8 cinéole
  • 5 gouttes d’huile essentielle de épinette noire
  • 5 gouttes d’huile essentielle de laurier noble

Compléter avec 9 ml d’huile végétale de macadamia.

Appliquer sur la face interne de vos poignets. Frotter vos deux poignets l’un contre l’autre puis inhaler profondément pendant quelques minutes.

A utiliser avant un examen, une entrevue ou tout simplement avant un travail qui vous demande de la concentration.

Vous pouvez l’utiliser en complément des complexes d’élixirs floraux : confiance en soi, concentration ou examens.

Retrouver d'autres conseils de Laurence directement sur son site www.conseilsphytoaroma.com

Les produits associés

Découvrez tous nos produits

Articles qui peuvent aussi vous intéresser